L'histoire du saumon atlantique dans le brivadois

 

  • L’antiquité.

Depuis fort longtemps le saumon atlantique (Salmo salar) est un poisson connu et reconnu par les hommes. On trouve des représentations de ce poisson dans des grottes du Périgord occupées par les hommes préhistoriques.

Le saumon possède une excellente renommée depuis l’antiquité en effet, divers textes élogieux parlent de ce poisson à partir du 1er siècle, comme Pline l’Ancien qui dit que "les rivières de Gaule abondaient en Saulmons, et que les Aquitains préféraient ce poisson à tous les autres poissons de mer".  Il fut ainsi nommé le Poisson des Rois.

 

  • Le Moyen-Âge

A cette époque, le saumon était très présent dans les fleuves de France. Il y avait même des réglementations autour de sa consommation. Par exemple, un décret de police des années 1350 comporte des articles relatifs à la vente du saumon : "qui ne pourra être gardé que deux jours, à compter le jour, qu’il sera arrivé dans la ville, de la Saint-Remy jusqu’à Pâques".

Concernant son abondance, on commence au Moyen-Âge à avoir des données plus précises grâce aux pêcheries qui s’installent sur les cours d’eau.

A partir du Xe et du XIe siècles,  dans la partie amont de la rivière Allier, ces pêcheries sont construites au droit des digues ou « pelières », aménagées pour alimenter les moulins. A Brioude, le barrage de la Bajasse construit en 1312 fut très vite équipé d’un piège à saumons.

 

  • Le 19ème siècle et le début de l’ère de l’électricité

Durant cette période,  le déclin des populations de saumons  en France commence, avec la construction en basse et moyenne Loire, de barrages pour améliorer la navigation. Leur hauteur limite le passage des saumons réduisant leur accès  dans les parties amont des rivières où ils se reproduisent.

A partir de 1880, l'avènement de l'électricité et de ses barrages hydroélectriques sonne le glas du saumon atlantique dans beaucoup de rivières et fleuves européens.

En France, la Loire reste un des seul grands fleuves à être fréquenté par le saumon atlantique après 1930.

 

  • La pêche du saumon dans le Brivadois

A Brioude, sur les bords de la rivière Allier, la pêche se pratiquait essentiellement au niveau des moulins. Les captures étaient réalisées au filet, à la foëne (fourche munie de crochets), mais aussi grâce à des "avaloirs", sorte de pièges disposés en aval du moulin dans le canal de restitution.

La renommée de Brioude, pour le saumon atlantique, doit son origine à la pêche à la ligne sportive et de loisir. Dans notre région, cette pêche s'est développée à partir dLa vieille pile 1936 petite tailleu XXe siècle, sur la rivière Allier. Ce cours d’eau permettait par sa taille et sa qualité la pratique de ce loisir.

Réalisée de façon fortuite, la première prise connue de saumon à la ligne dans le Haut-Allier date de 1909.

Aux alentours du barrage de la Bajasse à Brioude, le lieutenant Dubois pêchant la truite, mit deux heures et demi pour venir à bout d'un gros poisson avec l'aide d'un autre pêcheur. Ce poisson fut sorti de l'eau de haute lutte. C’était un saumon de 21 livres (10,5 kg) que l'on pensait à l’époque impossible de pêcher à la ligne.

La même année plusieurs pêcheurs locaux s'essaient à cette nouvelle technique et capturent une douzaine de gros individus de 9 à 12 kg. L’attrait  de Brioude et du Haut-Allier pour la pêche à la ligne de grands saumons atlantiques était né.

Très rapidement, le brivadois connaît une affluence de pêcheurs .

La capture de grands spécimens de saumons attire dans notre région des pêcheurs de toute la France mais aussi de l'étranger, comme des britanniques et même des norvégiens.

Des pêches de nombreux saumons sont réalisées à Brioude, jusqu’à 13 saumons pêchés en une matinée. Le barrage de la Bajasse bloquait en partie  la migration du poisson et plusieurs zones étaient propices au stationnement des saumons dans l'Allier autour de Brioude. Le « spot » le plus connu s’appelait « la vieille pile ».

Notre Cité  devient une capitale du Saumon.

Cette pratique de la pêche du poisson roi favorise les activités d’hébergements touristiques et développe un savoir-faire culinaire autour de ce noble poisson.

 Cussac petite taille

 Après la seconde guerre mondiale, le nombre de prises annuelles diminue petit à petit pour se réduire au chiffre de 75 en 1986. Ces chiffres alarmants conduisent les pouvoirs publics à interdire la pratique de la pêche à la ligne et de la pêche professionnelle du saumon dans tout le bassin de la Loire le 1er janvier 1994.

 

En 1988, afin de garder en mémoire les riches heures de la pêche du saumon et pour sensibiliser le public à la préservation des milieux aquatiques, un  élu local, mobilisé par cette cause, initie la  création de la Maison du Saumon et de la Rivière à Brioude. Aujourd’hui cette structure, après plus de vingt années d’existence, permet, au travers de ses aquariums et de son musée, la découverte de cette fabuleuse histoire du « poisson des rois ».

Actuellement, vous pouvez découvrir, dans nos murs, l'exposition "Mémoires du Saumon dans le brivadois". Elle retrace, au travers de photos, anecdotes et textes, la période de l'âge d'or du Saumon à Brioude.

 

 

Haut de la page

Aquarium La Maison du Saumon et de la Rivière - Place de la Résistance - 43100 BRIOUDE

Tel: 04 71 74 91 43

Mél: aquarium.mds@orange.fr